La psychothérapie individuelle

Comment se déroulent les séances ?

Une TCC est une prise en charge psychothérapeutique qui s’articule autour de la façon dont on pense, dont on se sent et dont on se comporte. L’intervention se concentre sur les problèmes actuels du patient et suit une dynamique structurée, sans pour autant être une intervention psychologique « préformatée ».

Une TCC fait partie d’un ensemble de pratique, guidé par la recherche scientifique. Elle est adaptée au cas, et les outils sont façonnés selon la participation active du patient. Ainsi, le thérapeute pourra mettre l’accent sur un aspect spécifique, qu’il soit cognitif, émotionnel, et/ou comportemental en fonction de la problématique traitée.

Les TCC apportent donc un ensemble de méthodes visant une amélioration durable du bien-être du patient. L’essence même d’une psychothérapie TCC est de redonner de la liberté et de l’autonomie au patient pour qu’il puisse mener sa vie tel qu’il le souhaite en étant le moins gêné possible par ses symptômes et ses problèmes.

Déroulement d’une TCC individuelle

 

Excepté le Temps 1 et 6, chaque Temps correspond généralement à un ensemble de séance. Même si une TCC se veut structurée, elle n’est pas immuable. Les temps sont donc variables en fonction de l’avancement de la thérapie du patient.

Temps 1 : Prise de contact

Après être accueilli, le patient est invité à expliquer son motif de consultation. Le psychologue présente ensuite le cadre et donne des informations sur les principales caractéristiques des TCC, ainsi que sur le déroulement des 1ers entretiens.

Temps 2 : Bilan diagnostic

Deux objectifs sont visés : avoir une idée générale de la situation du patient et de distinguer quels sont les problèmes cibles à traiter pour déterminer si les TCC sont appropriées.

Des questions sur la vie globale du patient sont alors posées (proches, travail, santé, loisirs…) dans le but de connaître le contexte des problèmes et repérer les stresseurs, les soutiens et les éventuelles conséquences sociales des problèmes.

A la fin de ce temps, le thérapeute a suffisamment d’éléments pour proposer la compréhension globale de la situation du patient et des problèmes qui pourraient être traités grâce aux méthodes TCC : le fil conducteur de la thérapie peut alors être déterminé.

Temps 3 : Synthèse, définition des problèmes et objectifs

La problématique est synthétisée et s'articule autour de la priorité thérapeutique. Le thérapeute propose éventuellement un diagnostic, ainsi que des conseils de lecture et de la psychoéducation. Il mentionne les autres problèmes repérés et évidemment les éléments soutenant les choses qui vont bien.

Le contrat thérapeutique est élaboré : c'est un contrat explicite entre patient et thérapeute visant à déterminer les problèmes prioritaires à définir, des objectifs réalistes de prise en charge ainsi que les moyens en œuvre.

Temps 4 : Analyse fonctionnelle

Le psychologue conceptualise le problème plus précisément. Il est intégré dans son histoire, et préciser dans sa durée sa fréquence son intensité ses conséquences etc.

Ensuite, le problème est replacé dans le « ici et le maintenant » : quelle situation déclenche le problème, et quelles en sont les répercussions sur les émotions, les pensées et les comportements ?

Ainsi, patient et thérapeute ont une compréhension beaucoup plus poussée de la dynamique du problème-cible permettant le choix des stratégies thérapeutiques sur mesure.

Temps 5 : Détermination et application de la stratégie thérapeutique

Toute démarche thérapeutique est variable en fonction de la psychopathologie ou du problème ciblé. Le thérapeute émet une hypothèse, propose une méthode pour la vérifier et la tester. Patient et psychologue constate le résultat et conclut de l'efficacité de la méthode proposée. Elle est alors ajustée si besoin, voire remplacée par un autre outil thérapeutique. Le processus se répète jusqu’à ce que les résultats soient satisfaisants.

Plusieurs techniques et outils sont déployés : restructuration cognitive, méthode de relaxation, techniques d’exposition etc. A chaque séance, psychologue et patient évalue l’évolution des symptômes et ainsi pérenniser les acquis.

Temps 6 : Fin de la thérapie et prévention des rechutes

L'heure est à la fin de la thérapie : tout ce qui a été entrepris est repris. Le psychologue pointe l'évolution du patient, que ce soit avec des mesures objectives (questionnaires, échelles…) ou subjectives.

Il s’agit de rester attentif à ce qui reste fragile, et identifier les indicateurs d’une (re)chute pour savoir agir au mieux pour les juguler en autonomie. Un entretien de suivi à moyen et/ou long terme peut être proposé, le thérapeute restant disponible.

Les indications

Les indications des thérapies cognitives et comportementales (TCC) sont :

 

  • Les troubles anxieux en général et leurs diverses manifestations psychiques ou physiques
  • Les phobies simples, agoraphobie ou claustrophobie, les attaques de panique, les troubles obsessionnels compulsifs, les phobies sociales
  • Toutes les affections liées au stress, y compris les affections psychosomatiques
  • La boulimie, les addictions, les troubles sexuels

En pratique...

Les séances durent en principe 45 minutes. Elles se répètent toutes les semaines ou tous les 15 jours et coûtent entre 50 et 65 €uros.